Lecture : Jean 14 : 6
Adapté d’après un message de Lee Strobel. Ancien athée converti à Jésus Christ.

Introduction :
Jésus a souvent surpris les gens par son enseignement allant à l’encontre de la nature humaine :

  • « Celui qui perd sa vie, la sauve. »
  • « Les premiers seront les derniers. »
  • « Ce sont les doux qui hériteront la terre. »
  • « Réjouissez-vous dans les persécutions. »
  • « Priez pour vos ennemis. »
  • « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. »
  • « Tendez l’autre joue. »

MAIS là où il a été le plus inexact, d’après certains, outrageux même, c’est quand il déclare dans Jean 14 : 6 « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, nul ne vient au Père que par MOI. »

Voilà une déclaration que les gens n’arrivent pas à digérer. Elle a été cataloguée d’arrogante et d’étroitesse d’esprit, de sectaire et de snob.
Pour certains d’entre vous c’est peut être une pierre d’achoppement à votre foi.

Mais ce n’est pas par arrogance que Jésus a dit cela ! C’est par pure compassion.
Si nous y regardons de plus près, nous voyons que cette déclaration à un sens fondamental.
En fait c’est un des enseignements les plus importants au monde.

Alors pourquoi cette déclaration est-elle si controversée ?
Une des raisons, c’est parce qu’elle frappe au cœur de trois grands mythes religieux !

Nous allons donc examiner cette déclaration de Jésus et ces trois fausses conceptions un peu trop vite admises.

Première Idée fausse très répandue

« Finalement quand vous les regardez de près toutes les religions se valent »

a / – Certains disent que bien qu’il y ait des différences en apparence entre les différentes religions du monde, si vous allez à l’essentiel, fondamentalement toutes les religions enseignent la même chose.
Alors qu’importe laquelle vous suivez !

b / – En d’autres mots, toutes ces voies spirituelles vous font arriver au même sommet de la montagne, car le fondement de toutes ces religions, c’est la fraternité universelle entre hommes et femmes et la paternité universelle de Dieu.

c / – Bien sûr qu’il y a entre toutes les religions du monde des points communs, en particulier concernant certaines valeurs fondamentales et aussi une certaine morale.
Mais il est vrai aussi qu’il y a des différences considérables.

d / – Par exemple quand Jésus fait cette déclaration, il place le christianisme dans une classe à part !
Si le chemin vers Dieu c’est PAR Jésus, alors on ne peut réunir le christianisme avec d’autres religions.

e / – Cette originalité du christianisme s’enracine dans l’originalité même de Jésus.
On a fait remarquer que les leaders des autres religions disent :

  • « Suivez-moi et je vous montrerai comment découvrir la vérité. » Mais Jésus dit : « Je suis la Vérité. »
  • « Suivez-moi et je vous montrerai la voie du salut. » Mais Jésus dit : « Je suis le Chemin de la vie éternelle. »
  • « Suivez-moi et je vous montrerai comment être éclairé. » Mais Jésus dit : « Je suis la Lumière du monde. »
  • « Suivez-moi et je vous montrerai toutes les portes qui mènent à Dieu. » Mais Jésus dit : « Je suis la Porte. »

Souvent les gens ont essayé d’harmoniser les différentes religions du monde

a / – Mais il y a des différences irréconciliables entre le christianisme et les systèmes religieux.
Toutes les autres religions demandent aux gens de FAIRE quelque chose, c’est à dire, à travers des luttes et des efforts de gagner la faveur de Dieu.

b / – On vous dit d’utiliser un moulin à prières Tibétain ou de faire des pèlerinages, de faire des aumônes aux pauvres ou de ne pas manger certaines nourritures, de prier dans une certaine position ou de passer par un certain nombre de réincarnations, etc.Ce sont tous des efforts de l’homme pour arriver jusqu’à Dieu… Mais Jésus Christ C’est Dieu venant jusqu’à nous.

c / – Jésus a enseigné l’opposé de ce que les autres religions enseignent.
Il a dit que personne ne peut faire quoi que ce soit pour mériter le ciel, c’est donc inutile même d’essayer.

d / – Il a dit que nous sommes tous coupables d’avoir fait le mal… Et personne ne peut contredire cela !
Le mal que nous avons fait, nous sépare de Dieu qui est Saint et Parfait. Et là aussi personne ne peut contredire cela !

e / – Parce que Dieu est un juste juge, il nous faut payer pour le mal que nous avons fait. Et c’est là qu’intervient l’amour de Dieu ;

  • Dans son amour, Jésus s’est offert volontairement lui-même pour payer la rançon à notre place.
  • Quand nous acceptons son sacrifice, nous sommes réconciliés avec Dieu pour l’éternité.
  • Les autres religions disent qu’il faut FAIRE !
  • Le christianisme dit que Dieu A FAIT ! Parce que Jésus a tout accompli à la croix.

Illustration :
Dans la littérature Bouddhiste, il existe une histoire semblable à celle que Jésus a racontée et elles montrent la distinction qu’il y a avec le christianisme. Les deux histoires parlent d’un fils qui s’est rebellé et qui a quitté la maison, qui ensuite a reconnu son erreur et a décidé de revenir et de se réconcilier avec les siens.
Dans l’histoire Bouddhiste, il est exigé du fils errant de travailler dur dans la servitude pour rembourser la dette de ses méfaits passés. Mais vous connaissez la Parabole du Fils Prodigue et comment elle finit. Le fils repentant est chaleureusement accueilli par un père rempli d’amour, et la grâce et le pardon immérités lui sont accordés.

f / – Il y a aussi d’autres différences fondamentales entre le christianisme et les religions dans le monde.
Par exemple, le christianisme dit qu’il y a UN Dieu éternel qui a créé l’univers. L’Hindouisme dit que tout est Dieu. Vous êtes Dieu, je suis Dieu, toute la nature est Dieu.

g / – L’Islam nie que Jésus soit Dieu et qu’il soit mort pour nos péchés. Bouddha n’a peut être même pas cru en Dieu ! Le bouddhisme déclare : « Il n’y a ni Dieu ni principe vital suprême, mais seulement des natures composées, sujettes par nature à la décomposition… » Ainsi, mes amis, nous voyons que toutes ces croyances ne peuvent pas être vraies en même temps.
Elles se contredisent trop l’une l’autre.

h / – Seul Jésus, le fils parfait de Dieu, a les qualifications pour s’offrir en rançon et ainsi payer pour nos fautes. Aucun autre leader religieux n’a même prétendu une chose semblable. Dieu ne peut pas aller dans une partie du monde dire : « Voici le chemin pour être réconcilié avec moi, » et aller ensuite ailleurs dire : « Non, voici un chemin complètement contradictoire pour me plaire. »

Deuxième Idée fausse très répandue

« Même si le christianisme est différent, c’est une philosophie parmi d’autres. Elle vaut autant que les autres. »

a / – Toutes les philosophies se réclament de la vérité…

  • « Tu as TA vérité, MOI j’ai la mienne… »

b / – Après tout, tous ont le droit d’exister et de croire…
Nous sommes tolérants sur les autres points de vue.

  • Quels que soient leurs croyances, les points de vue religieux sont protégés par la constitution.
  • Notre pays accepte toutes les croyances, à condition qu’elles ne nuisent pas à l’ordre et à la personne humaine. C’est l’égalité.

c / – Partant de là, certaines personnes vont conclure un peu hâtivement, que toutes les philosophies sont également valides.
Mais cela n’a rien à voir avec le fait qu’elles soient vraies ou pas !

Illustration :
Il y a quelques années, un certain Mike Royko écrivait dans une rubrique ironique, qu’il était membre de l’Eglise d’Asylumism. Il déclare que son église croit qu’il y avait une civilisation avancée dans une galaxie éloignée il y a plusieurs millions d’années, mais quelques centaines de ces extra-terrestres ont mangé des légumes avariés et un virus s’est introduit dans leur cerveau.
Malgré tous les traitements ils ne purent les guérir, alors ils furent emmenés dans une planète inhabitée qui leur servirait d’asile d’aliénés et là ils pourraient errer à leur guise et manifester leur sottise. Cette planète, dit-il, c’était la terre et nous sommes les descendants de ces extra-terrestres.
Royko dira à ceux qui seraient encore incrédules : « Vous voulez la preuve ? Lisez les livres d’histoire. Lisez les journaux et regardez les nouvelles à la télé. Et là vous ne pourrez pas dire que nous ne sommes pas dans un immense asile d’aliénés ! »

d / – Les gens ont le droit de croire ce qu’ils veulent, ce qui ne signifie pas que ce qu’ils enseignent est vrai.
Cela signifie aussi qu’ils peuvent dire comme Jésus, « Qu’ils sont le chemin, la vérité et la vie. »
Vous aussi pouvez le dire ! MAIS est-ce VRAI ?

e / – Comment savons-nous que Jésus disait la vérité ?

Parce que Jésus soutenait ses déclarations avec des preuves

a / – Quand Jésus déclarait être Dieu, ses déclarations étaient authentifiées par des douzaines de prophéties accomplies, par exemple ; Et cela malgré les probabilités mathématiques qui rendaient impossible leur accomplissement du point de vue humain.

b / – Ces prophéties étaient comme les empreintes digitales qui ne correspondraient parfaitement qu’avec le Messie. C’est le certificat d’authenticité !
Dans toute l’histoire, ces signes ne s’accordent parfaitement qu’au Messie et à personne d’autre.

Illustration :
Prenons par exemple l’histoire de Judas qui jette les 30 pièces d’argent de sa trahison dans le Temple. Ceci est un acte volontaire de Judas lui-même, une idée qui lui est venue sur le moment. Les officiels de l’époque, embarrassés par cet argent ne savent qu’en faire. La décision est prise de s’en servir pour acheter le champ du potier.
Or ces faits combinés ont été prophétisés plusieurs siècles auparavant dans Zac. 11 : 12« Je leur dis: Si vous le trouvez bon, donnez-moi mon salaire; sinon, ne le donnez pas. Et ils pesèrent pour mon salaire trente sicles d’argent. L’Eternel me dit: Jette-le au potier, ce prix magnifique auquel ils m’ont estimé! Et je pris les trente sicles d’argent, et je les jetai dans la maison de l’Eternel, pour le potier. »

c / – A la différence des autres leaders religieux, Jésus a fait de grands miracles devant tout le monde, ce qui prouvait d’autant plus ses prétentions à la divinité. Jean 14 : 11

d / – Sa divinité fut aussi démontrée de manière encore plus spectaculaire en prédisant sa propre résurrection. Evénement historique dont furent témoins plusieurs centaines de personnes prêtes à sacrifier leur vie. Un événement qui a déclenché une révolution spirituelle sans pareille dans l’histoire !

e / – Le christianisme est plus qu’une philosophie, c’est la réalité…

  • Jésus n’a pas seulement dit qu’il était le Fils de Dieu, il l’a prouvé comme nul autre…
  • Le christianisme n’est pas une religion parmi d’autres ; Jésus avait les preuves !
  • « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, nul ne vient au Père que par moi. »

Troisième Idée fausse très répandue

« Les chrétiens sont étroits d’esprit ou sectaires quand ils déclarent que Jésus EST le seul chemin pour le ciel. »

a / – Il est vrai que les chrétiens seraient sectaires et bornés s’il y avait plusieurs chemins différents pour aller à Dieu… et eux proclameraient que leur chemin est le meilleur !
Mais les chrétiens ne disent pas ça !

b / – Ils disent que la vérité, c’est qu’il fallait que quelqu’un paye pour nos fautes qui nous tiennent éloignées de Dieu. ET JESUS EST LE SEUL QUI ETAIT QUALIFIE EN VERTU DE SA DIVINITE ET DE SA PERFECTION POUR ETRE NOTRE SUBSTITUT.

c / – Ils ne font que proclamer l’évidence même de la situation !
Ce n’est pas de l’étroitesse d’esprit que d’agir en conséquence…

Illustration :
Supposons qu’un bébé a la jaunisse. Le pédiatre dit aux parents que c’est une maladie accablante mais qu’on peut facilement la traiter. Tout ce qu’il faut c’est placer le bébé sous une lumière spéciale pendant un certain temps et cela stimulera le foie qui fonctionnera normalement.
Mais supposons que les parents disent : « Cela paraît trop simple. Et si au lieu de cela nous frottons le bébé avec du savon ou un détergent, on devrait y arriver ! »
Le docteur dirait : « Non ! Il n’y a QU’UNE SEULE FAÇON de traiter ce cas ! »
Les parents répondraient : « Nous, nous préférons ignorer cela et croire que tout va bien ! Après tout, la jaunisse c’est votre vérité, docteur, ce n’est pas notre vérité. Et si nous croyons cela sincèrement, les choses iront mieux ! »
Mais le docteur insisterait disant : « Vous mettez votre bébé en danger en faisant ainsi. Il n’y a qu’une seule façon de guérir ce bébé. Je comprend que vous hésitiez parce que ça semble trop simple, mais moi j’ai étudié dans les meilleurs facultés de médecine, et vous pouvez me croire j’ai vu un grand nombre de bébés comme le vôtre, guérir. »

d / – Franchement, pourrait-on accuser ces parents d’être étroits d’esprit s’ils font confiance au docteur et appliquent le seul traitement qui va guérir leur enfant ?

e / – Nous avons tous une maladie mortelle, le péché, et la raison pour laquelle nous nous attachons à Christ, c’est parce qu’il est le grand Médecin et il a le seul remède.

f / – Nous pouvons l’ignorer et espérer que ça ira mieux, mais ce n’est pas le cas…
Nous pouvons penser sincèrement qu’il y a un autre moyen de traiter ce problème, mais il n’y en a pas et nous serions sincèrement dans l’erreur.

g / – Quand nous nous tournons vers Jésus pour être sauvés, nous ne sommes pas bornés ou étroits d’esprit, nous agissons raisonnablement en conformité avec la réalité.

Illustration :
Supposons qu’il y a deux clubs sportifs. Le premier n’admet que ceux qui démontrent une grande sagesse ou réussissent toutes sortes d’épreuves. Malgré tous leurs efforts, beaucoup n’y arriveront pas et ils seront exclus !
Voilà les religions qui disent qu’il faut toutes sortes d’efforts pour MONTER JUSQU’A DIEU ; Qui va y arriver ?

Mais le deuxième club sportif dit : Tous ceux qui le veulent peuvent venir, Jésus a déjà payé votre admission. Riches, pauvres, noirs, blancs. Jésus dit : « Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi. » Jean 6 : 37
C’est ici le christianisme.
Alors, quel est le club sportif le plus snob ?
Les chrétiens ne disent pas qu’ils sont les meilleurs ; Ils disent ; « Nous sommes des pécheurs comme les autres. Nous avons reconnus l’impossibilité de nous sauver nous-mêmes et nous nous sommes tournés vers Jésus.  »
Comme quelqu’un disait : « Nous sommes juste des mendiants disant à d’autres mendiants où se trouve la nourriture. »

Amis, avez-vous réalisé qu’il n’y a pas d’autres échappatoires !
Jésus dit : « Nul ne vient au Père que par moi. »

Pourquoi ne pas vous tourner maintenant vers Jésus sans attendre. Faites une simple prière :
« Seigneur Jésus, je reconnais mon péché et ma misère.
Je sais que je suis perdu et que je suis incapable de me sauver par moi-même.
Tu es le seul qui peut me sauver, car tu es le Sauveur et le Fils de Dieu.
Pardonne tous les péchés que j’ai pu commettre contre toi et contre mon prochain.
Viens dans mon cœur maintenant et purifie-moi.
Je t’accepte comme mon Sauveur personnel.
Je crois que toi le Juste et l’Innocent, tu as été puni à ma place. Tu es mort pour payer mes dettes envers Dieu.
J’accepte la réconciliation obtenue pour moi par ta mort et ta résurrection, pour m’accorder la paix avec Dieu le Père.
Merci Seigneur de me recevoir et de me pardonner. Amen. »

LAISSER UN COMMENTAIRE